CannesCannes 2012Culture

Bérénice Bejo: «Je pense que cette polémique [sur les femmes] est vraiment injuste»

Charlotte Pudlowski, mis à jour le 16.05.2012 à 11 h 58

La maîtresse de cérémonie s'est exprimée sur la polémique ayant trait à l'absence de femmes réalisatrices en compétition officielle à Cannes.

Bérénice Bejo à Cannes le 15 mai 2012. REUTERS/Eric Gaillard.

Bérénice Bejo à Cannes le 15 mai 2012. REUTERS/Eric Gaillard.

Le Festival de Cannes s'ouvre ce mercredi et Bérénice Bejo, maîtresse de cérémonie cette année, est revenue dans une interview accordée à France Inter, sur le reproche fait au Festival de ne pas présenter assez de réalisatrices. Aucune n'est en compétition, comme l'a souligné une pétition du collectif féministe La Barbe.

Mais pour Bérénice Bejo, rien de misogyne là-dedans.

«Je pense que cette polémique-là est vraiment injuste parce que beaucoup de femmes ont été sélectionnées à Cannes l’année dernière: Maïwenn et Valérie Donzelli on en a beaucoup parlé, elles ont gagné des prix, elles ont une reconnaissance incroyable.»

Ce «beaucoup» qui ne cite que deux femmes en englobe quatre en tout. «Un record», s'était réjoui en 2011 le délégué général Thierry Frémaux, rappelle la tribune de La Barbe.

Bérénice Bejo a ajouté:

«Par rapport à la maîtresse de cérémonie, je suis un peu plus conservatrice j’imagine: je pense qu’il y a des choses que les femmes font mieux que les hommes. Il y a beaucoup plus d’infirmières que d’infirmiers»

C.P.

Charlotte Pudlowski
Charlotte Pudlowski (741 articles)
Rédactrice en chef de Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte