CultureFiligrane

Qu'y a-t-il dans les bibliothèques des grands auteurs?

Charlotte Pudlowski, mis à jour le 30.09.2013 à 11 h 33

Oscar Wilde, par Notwist via Wikipédia / License CC by

Oscar Wilde, par Notwist via Wikipédia / License CC by

Disclaimer: Le site dont je vais vous parler est moche.

LibraryThing est une sorte de mauvais réseau social pour nerds de la littérature, mais qui, grâce à du crowd-sourcing, créé les pages de grands auteurs, et reconstitue leurs bibliothèques. Sur ce réseau, vous trouvez donc vous, moi, et Oscar Wilde. Et les goûts de chacun, y compris des morts. Comme si Oscar Wilde avait vécu assez longtemps pour pouvoir liker la page de Baudelaire.

«En compilant des données de bibliographies, de catalogues de ventes, les fonds des bibliothèques, des listes manuscrites, des testaments et des inventaires certifiés (...), [le site] permet de donner un aperçu des titres reposant sur les étagères célèbres», explique Flavorwire, qui a découvert le site.

C'est un peu comme si vous étiez amis avec Hemingway sur Facebook et que vous pouviez épier sa liste de livres favoris.

Les auteurs préférés d’Oscar Wilde par exemple Matthew Arnold, Charles Baudelaire, Thomas Carlyle, Gustave Flaubert, Johann Wolfgang von Goethe, Joris-Karl Huysmans, John Keats, John Henry Newman, Platon, Edgar Allan Poe, John Ruskin, William Shakespeare, Algernon Charles Swinburne, William Makepeace Thackeray .

Pour chacun, les bibliothèques font écho à leurs œuvres. Comme chez l’essayiste et écrivain Susan Sontag qui a notamment écrit sur des écrivains français comme Antonin Artaud ou Georges Bataille. Elle possède leurs œuvres dans sa bibliothèque, avec une ribambelle d’autres intellectuels comme les psychanalystes Lacan, Derrida. Mais elle possède aussi des volumes de littérature beaucoup plus populaire. Comme Dr No, le sixième volet de la saga James Bond, de Ian Fleming .

C.P.

Un paragraphe a été supprimé suite à la remarque fort pertinente d'un lecteur (en commentaire ci-dessous). Mais l'idée d'un paradis des écrivains, dans lequel ils pourraient lire les oeuvres qu'ils ont loupé faute de mort, me plaît.

Charlotte Pudlowski
Charlotte Pudlowski (740 articles)
Rédactrice en chef de Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte