Boire & manger

«Top Chef» saison 13, épisode 7: de la violence, du sang et des saucisses

Temps de lecture : 7 min

Si l’expression «Hakuna ma saucisse» vous donne envie de vous défenestrer, ne lisez pas ce récap.

Team Saucisse | Capture d'écran via 6play
Team Saucisse | Capture d'écran via 6play

La violence, c'est mal. Mais parfois, c'est aussi rigolo. Non, ceci n'est pas un édito sur la gifle de Will Smith, mais un récap du nouvel épisode de «Top Chef».

Il n'y a qu'une seule guerre au monde qui soit véritablement acceptable: la guerre des restos. Tous les ans, on attend cette épreuve, la plus populaire de «Top Chef». Le parfait mélange entre une partie de Sims et une recherche d'appart, mais avec des blessures, des animaux empaillés, et la moue désabusée de François-Régis Gaudry.

Mais avant d'aller plus loin, bonjour, merci et bravo à cette lampe:

Le créateur de la «souris assise» s'est surpassé.

Comme son nom l'indique, la guerre des restos est un événement violent, et cette année tout particulièrement. Après des semaines d'excellence parfaitement ennuyeuse, et de plats immangeables, enfin, il va y avoir du sang. Genre, du vrai sang. Cette semaine, les candidats vont se croûter, se brûler, se couper, s'électrocuter: c'est plus un épisode de «Top Chef», c'est un snuff film.

Pour la deuxième fois d'affilée, les brigades vont être mélangées: en ce moment dans «Top Chef», les brigades sont aussi obsolètes que le PS. Une première équipe sera constituée d'Arnaud, Mickael et Wilfried, les boute-en-train. Une autre de Thibaut, Sébastien, et Lilian, pour qui l'enjeu est particulièrement élevé: l'épreuve se déroule dans la ville où il comptait ouvrir son propre restaurant, avant que la pandémie ne l'en empêche. Enfin, la dernière équipe comprendra Pascal, Louise et Lucie.


Moi, mes anxiétés et mon découvert.

Le début de l'épreuve, qui consiste à choisir un restaurant parmi trois établissements un poil défraîchis, nous rappelle une nouvelle fois les heures les plus sombres de nos recherches immobilières. Quand Mickaël dit qu'une cuisine est trop petite, je pleure du sang, parce que dans la majorité de mes appartements parisiens, la «cuisine» était également «le couloir» ainsi que «le salon» et aussi parfois «la chambre».

Cette année, l'objectif sera de créer un restaurant à concept. En 2022, faire de la bonne cuisine ne suffit plus, il faut «des concepts forts, marqués, tranchés», nous explique le critique François-Régis Gaudry, qui jugera l'épreuve. Mickaël, Arnaud et Wilfried, qui ont hérité d'un affreux restaurant-karaoké, se creusent donc les méninges pour trouver une idée percutante. Wilfried propose le thème du «sous-marin», mais Mickaël renchérit: pourquoi pas se concentrer sur le concept… de la saucisse? Je ris tellement fort que j'ai fait une fausse route avec ma propre salive.

Comment nommer ce restaurant au concept radical? Le brainstorm fait rage entre les candidats: «destination saucisse», «bar à saucisses»… Connaissant cette émission, et le goût des commerçants français pour les jeux de mots foireux, on peut redouter le pire: à tous les coups, ça va s'appeler «Jusqu'au boudin», «Chipolatop», ou «So cisse!». En fait, les possibilités sont infinies: ça pourrait aussi être So Cissé, un restaurant autour du foot. Ou So Cis, un restaurant qui rejette les codes de la binarité de genre. Bon vous l'aurez compris, il ne faut vraiment pas m'inviter dans cette émission. Mais non, finalement, ce sera Philo-saucisse, aka le surnom que Platon donnait à son pénis.

Arnaud, Mickaël et Wilfried, ces farceurs, se mettent à interpréter une version revisitée de «Hakuna Matata», et répètent en boucle «Hakuna ma saucisse». C'est assez inquiétant, on ne sait plus trop si on assiste à un karaoké ou une décompensation psychique.

Arrive l'heure de la déco: le moment où l'on constate chaque année que le goût des candidats se situe uniquement dans leur bouche. Dans la team Saucisse, c'est Arnaud qui est chargé de faire les courses, et son énergie Miranda Priestly est assez savoureuse: «Non ça j'aime pas du tout. [...] Ça c'est moche à mourir», dit-il au vendeur avec une assurance inébranlable.


Quand t'élimines tous les gens «chill, généreux et positif» sur Tinder. À quand une appli pour les gens névrosés, radins et négatifs?

Et puis comme par magie, au bout de vingt minutes d'émission, le premier animal empaillé est acheté. C'était presque trop prévisible. Mais ça n'est rien par rapport aux choix de décoration des autres équipes.

Thibaut, Sébastien et Lilian décident de faire un restaurant 100% végétal, qu'ils baptiseront L'Amarante, parce que c'est une plante et un jeu de mots sur «La marrante». Ok.

Leur groupe est surexcité, et Sébastien n'arrête pas de crier «À FOND! À FOOOND!!». Au moment de monter dans la camionnette, ses deux confrères le soulèvent du sol et le propulsent à travers la fenêtre du camion. Est-ce qu'on leur a distribué de la kétamine avant le tournage? Ça hurle, ça court, ça glisse, on dirait l'épisode de Mad Men où tout le monde est sous amphét' sans le savoir.

En tout cas, c'est la seule explication possible pour comprendre ce qui se passe juste après: au magasin de déco, Sébastien flashe sur… «un Skywalker» géant (comprendre: un Stormtrooper). Oui, un personnage de Star Wars de deux mètres de haut. Le thème de leur restaurant, c'est la nature, mais peu importe! Paul Pairet acquiesce: «Ça peut être la partie ludique qui va ébouriffer le concept de leur restaurant. C'est peut être ce qui va faire la différence avec François-Régis Gaudry». Mais QUOI?!

Lorsque Sébastien ramène son Stormtrooper au restaurant, Lilian est tout sauf emballé: «C'est pas du tout dans le thème.» Ce à quoi Sébastien répond tout enjoué: «On s'en fout on est fous!»


Will Smith et ses attachés de presse.

Enfin, l'équipe de Pascal, Lucie et Louise choisit comme concept la nourriture méditerranéenne: révolutionnaire. Le plat phare du restaurant sera un kébab de gibier, et la décoration bleue et blanche évoquera la Grèce. Naturellement Lucie part chercher des meubles, et revient donc avec… un milliard de vieilles valises en métal. Pascal, généreux, estime que «ça donne tout de suite envie de prendre le soleil en Grèce». Alors perso, ça m'évoque plutôt Ellis Island en 1902, la typhoïde, tout ça.

Les équipes commencent à préparer leurs menus, et là, tout dégénère. Il y a tellement de catastrophes qui s'enchaînent qu'on se croirait dans un épisode de Grey's Anatomy. C'est les dix plaies d'Égypte, mais version cuisine. D'abord, Wilfried se coupe violemment en râpant des carottes: comme quoi, ils auraient plutôt dû appeler leur restaurant Saw-cisse mdr.

Mais les malheurs ne s'arrêtent pas là: en décorant la devanture, Arnaud se fait éclabousser par un bus qui roule dans une flaque d'eau. Puis, Mickaël s'électrocute avec la machine à saucisses, et crie «aïe grosse bite», ce qui est forcément très drôle.


Quand ton date te parle de ses intentions de vote.

Comme si ça ne suffisait pas, «y a la saucisse qui pète», et Wilfried glisse et tombe par terre. Ça commence à faire beaucoup, mais c'est pas fini: pendant que l'équipe commence à cuisiner son menu, l'électricité tombe en panne. Même Alanis Morissette trouverait ça too much.

La nuit tombe, et François-Régis Gaudry démarre son tour des restaurants, afin de choisir les deux menus qui seront dégustés. Face à la devanture de Philo-Saucisse, le critique est particulièrement impressionné. Il plisse les yeux, regarde au loin et dit «je pense que c'est la première fois que je vois un concept entièrement consacré à la saucisse». Sans commentaire.

Au final, c'est le resto L'Amarante de Thibaut, Lilian et Sébastien qui n'est pas retenu, et François-Régis Gaudry explique que c'est parce qu'il a été «confronté à des propositions très originales voire inédites» chez les autres équipes. La Méditerranée c'est inédit? Y a littéralement ça tous les ans! Moi je pense que c'est surtout à cause du Stormtrooper, qu'ils auraient mieux fait de planquer aux chiottes. Pour le pauvre Lilian, c'est terrible. Terrible, terrible. Mais on n'a pas le temps d'être tristes, parce que les pépins continuent.

Surtout chez les Grecs: Louise se casse la gueule dans un placard, et les sacs de livraison pleins à craquer se cassent avant même d'être sortis du resto. En même temps, pourquoi avoir pris des contenants en verre????? Leur menu à emporter a l'air encore plus complexe que la fusion nucléaire, mais il faut admettre que leur kebab de gibier a l'air savoureux.

Les deux dernières années résumées en une image.

Malgré ces quelques petits désagréments, la dégustation se déroule parfaitement bien pour les deux équipes, dont les menus ont l'air vraiment vraiment délicieux. À une exception près. Oui, je veux bien sûr parler du dessert au BOUDIN BLANC et à la FÈVE DE TONKA de la team Philo-Saucisse. Les boyaux, le poulet et la gorge de porc (LA GORGE DE PORC) n'ont rien à faire dans un dessert. Dans un ragoût de Game of Thrones, à la rigueur. Mais c'est tout.

Malgré ce dessert très clivant, les compliments fusent pour ce menu délisaucisse (oui on tente des trucs), et sans grande surprise, c'est finalement Philo-Saucisse qui remporte l'épreuve. Avec toute la sueur et le sang qu’ils y ont laissé, on peut dire que c'est mérité. Pour fêter ça, les candidats se mettent à sauter en cercle en criant «SAU-CISSE! SAU-CISSE!!». On se croirait dans une secte dirigée par Fabien Roussel. Bravo à eux.

Bonus

Je ne sais pas ce qui a l'air le plus inconfortable: les chaises en métal et sans dossier choisies dans les restaurants, ou le dîner des critiques culinaires qui mangent tous debout, attroupés d'un seul côté de la table dans leur gigantesque appartement témoin.

Stéphane dit «challeunge», c'est trop meugnon.

Cette semaine, on a découvert que Pascal était secrètement le Schwarzenegger de la cuisine: il met son bras entier dans un four à 350 degrés, il ramasse du verre brisé à mains nues... Que va-t-il faire ensuite??

Quand quelqu'un se met à parler à l'envers dans Twin Peaks:

Euuuuh le plan de Pascal torse nu qui enfile sa chemise, c'était complètement gratuit mais merci M6.

Newsletters

Que pouvez-vous emporter comme nourriture aux États-Unis?

Que pouvez-vous emporter comme nourriture aux États-Unis?

Faire passer de la nourriture aux douanes américaines est un défi risqué. Les douanes australiennes appliquent elles aussi une politique très stricte sur l'importation alimentaire.

Encore faim? Cinq autres restaurants parisiens ouverts en août

Encore faim? Cinq autres restaurants parisiens ouverts en août

Le George, La Truffière, Le Comptoir des Fables, L'Ambassade d'Auvergne, Les Saisons: vous reprendrez bien un peu de gastronomie, de délicatesse et de convivialité.

Tout ce que vous pensiez savoir sur l'origine de la crème glacée est faux

Tout ce que vous pensiez savoir sur l'origine de la crème glacée est faux

Où l'on découvre la sublime étymologie du mot «sorbet».

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio