Boire & manger

«Top Chef» saison 11, épisode 9: le récap en GIF, en acceng du Sud et en quarantaine

Temps de lecture : 10 min

Cette semaine, la boîte noire et une remontada exceptionnelle.

L'épreuve où les candidats doivent reproduire un plat de chef après l'avoir goûté à l'aveugle. | Capture d'écran via M6
L'épreuve où les candidats doivent reproduire un plat de chef après l'avoir goûté à l'aveugle. | Capture d'écran via M6

Bonjour à toutes et à tous, nous voilà reparti·es pour une nouvelle semaine de soutien psychologique nécessaire à la survie de la nation «Top Chef».

Le montage de l'émission étant un peu modifié par les circonstances actuelles, on démarre avec l'épreuve de la dernière chance, et l'énorme cliffhanger de la semaine dernière: est-ce qu'un·e ancien·ne candidat·e va réintégrer le concours?

Adrien, Mory et Gratien devront en effet affronter trois ancien·nes: Justine la fan favorite, Nastasia la dernière éliminée... Et Jean-Philippe. Vous vous souvenez de Jean-Philippe???

Jean-Phi, c'était le mec au fond là-bas, que l'émission avait à peine pris le temps de nous présenter avant qu'il ne soit tragiquement éliminé. D'ailleurs, ça fait tellement longtemps qu'il n'est plus là qu'on ne se souvient même plus dans quelle brigade il était. La voix off nous explique que le chef «n'a pas montré tout son potentiel», eh bé c'est le moins qu'on puisse dire. Mais notre cœur flanche complètement quand on assiste au flashback de Jean-Phi qui pleure après son élimination. We miss you Jean Phi!!! On espère presque que c'est lui qui va revenir, déso Justine.

Mais la meilleure nouvelle, c'est quand même qu'au moins pour cette épreuve, Justine la candidate la plus heureuse de l'histoire de «Top Chef» est de retour!!!!!!!!! Si Macron nous avait annoncé ça lundi soir, on serait déjà plus en forme.

Après trente-cinq jours sans lumière directe, Justine est notre seul rayon de soleil.

Première épreuve (qui est en fait la dernière chance, ça va vous suivez toujours?)

Bon par contre, le thème de la première épreuve c'est LA SALADE??? Non mais sérieusement les gars. On n'a pas besoin de salade en ce moment. On a besoin de rêver.

Same, girl, same.

Pour sa composition 100% salade, Justine décide de nous proposer un plat «diarrhée en trois temps»:

Ou alors c'est peut-être une réflexion abstraite sur le système digestif des bébés: «Salade, du petit pot au pot tout court.»

Bref, avec ça, on comprend qu'elle ne va sans doute pas réintégrer l'émission. Mais la candidate garde tout de même espoir.

On n'a pas vu un tel niveau de déni depuis la promesse de rouvrir les écoles le 11 mai.

Jean-Phi, lui, fait une sucrine braisée au jus de veau, ce qui a l'air très appétissant, et précise que «l'avantage, c'est que personne va faire de la salade braisée». Cut to: Nastasia en train de faire de la salade braisée.

Attendez attendez attendez, stop, pause, rembobinez. Pour sa recette, Nastasia décide d'ajouter de la «chlorophylle» en faisant bouillir du cresson, et explique que la chlorophylle, c'est le truc qui remonte à la surface quand ça bout. Est-ce qu'on est les seules à comprendre pour la première fois que la chlorophylle ce n'est pas une plante spécifique mais le truc vert qui existe dans TOUTES LES PLANTES??? Incroyable. Tous ces Hollywood Chewing Gum qu'on a mâchés dans l'ignorance.

Nastasia, qui nous dit qu'elle met «un peu» de mascarpone dans son plat:

La cheffe explique qu'elle rajoute du mascarpone à sa salade pour la rendre plus grasse, et après qu'elle rajoute du ponzu «pour casser le gras du mascarpone». Logique.

Quant à Adrien, il tente un pari, «mettre de la technique dans la salade»... Ce qui signifie faire une sucrine rôtie (mdr). Mais pourquoi est-ce qu'ils font tous bouillir la salade??? L'atout principal de la salade, c'est que c'est frais et croquant!!!

Toi et moi, mon vieux.

Mory, lui, reste le mec le plus chill de l'univers: «Je commence à avoir l'expérience, j'ai déjà fait quatre dernières chances.» Toujours aussi conceptuel avec sa recette, il explique que son objectif est de «démonter mes laitues pour ensuite les reconstituer». Ok Picasso.

Quant à Gratien, son plat ressemble à un combo vomi-caca, donc on a un peu peur pour lui.

Lors de la dégustation, on tremble à l'idée que Mory parte, et d'excitation à celle que Justine ou Jean-Philippe revienne. On n'avait pas eu tant d'enjeux émotionnels depuis la fois où on a dû choisir entre regarder l'ouverture du JT et applaudir à la fenêtre!

Lorsque Stéphane détaille les modalités de la dégustation, notre cerveau sous-stimulé passe direct en surchauffe: «Si le moins bon des candidats actuel est mieux placé que le meilleur des éliminés, il conservera sa place.» Wowowo I didn't go to fucking school for math. Va falloir simplifier les règles là, on n'a plus assez de neurones pour ça.

Ce qu'il faut retenir, c'est que le plat de salade bouillie d'Adrien remporte tous les compliments des chef·fes, et est même qualifié d'un des plus beaux plats de la saison. Eh bé!

Adrien dit que c'est «le feu d'artifices» dans sa tête:

Quand t'arrêtes de respirer à chaque fois que tu croises quelqu'un dans la rue mais que t'essaies d'avoir l'air complètement normal.

Mory est également qualifié, ce qui nous permet de souffler un peu. Justine a trop salé son plat, donc on devine immédiatement que c'est mort. Gratien est le dernier des candidats toujours en lice, ce qui veut dire qu'il peut se faire piquer sa place par un·e ancien·ne... Arrive le moment décisif, et c'est une REMONTADA exceptionnelle de Jean-Philippe, revenu d'entre les morts pour reconquérir «Top Chef», tel le Jon Snow de la cuisine. Yes Jean Philiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiippe!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! On va enfin avoir une chance de le connaître. En plus il est trop gentil avec Gratien, quel amour.

Eh oui, car Gratien, le candidat amateur 100% choupi, doit quitter l'émission. Notre petit cœur se serre de tristesse en le voyant pleurer.

Quand on nous a dit qu'on sortirait pas avant le 11 mai.

Nous en pleurs devant notre écran: GRATIEN IL A UNE ÂME DE CUISINIER ET SA VIE ELLE VA CHANGER!!!

Quand on pense au dehors.

Avant de passer à la deuxième épreuve, les monteurs nous font un cadeau: un caméo d'une demi-seconde du chef sucré-salé. Notre teint s'est éclairci, nos pores se sont resserrés, notre anxiété a disparu. Merci <3

Deuxième épreuve

C'est l'heure de l'épreuve de la boîte noire. Stéphane Rotenberg nous dit que c'est une «grande dame». N'essaie pas, Stéphane: la boîte noire ne viendra pas relever votre quota de femmes dans l'émission.

Pour rappel, la boîte noire, c'est l'épreuve où les candidats doivent reproduire un plat de chef après l'avoir goûté à l'aveugle, dans une pièce où «pas un trait de lumière ne doit passer à travers les cloisons». On dirait qu'ils décrivent nos apparts.

Cette année, c'est Pierre Gagnaire, «chef seize étoiles» (ça va, pas la peine de frimer non plus), qui a développé un plat pour l'épreuve. Il ressemble à Tywin Lannister, mais version souriant et gentil. On l'aime.

Quand t'apprends que tous les Stark sont morts.

Pour son plat, il a fait le tour de son garde-manger et, comme nous quand on va au supermarché en ce moment, il a attrapé tout ce qu'il pouvait. Du jus de betterave, de la sauce de maïs, des huîtres, du foie gras, des palets de pommes de terre, des algues, des chips d'oignon, du tourteau et un priestley (???) de Saint-Jacques. On sent vraiment que les producteurs de l'émission lui ont dit: «T'inquiète si ça n'a aucun sens, il faut juste que ce soit impossible à reproduire.»

Bon, en vrai ça a l'air très bon et on découvre au passage ce qu'est un priestley de Saint-Jacques (même si on ne nous dira pas quel est le rapport avec Elvis): une sorte de crème à base de Saint-Jacques et de vin. Ça a l'air assez fameux.

Ce qui est beaucoup moins fameux, en revanche, ce sont les images des candidats et des chef·fes qui tripotent le plat dans le noir. Toutes ces mains qui touchent la nourriture avant de la goûter, c'était déjà crade avant le coronavirus mais là c'est limite insoutenable. Sans parler des bruits de mastication qui réveillent notre misophonie. Cette épreuve, c'est un peu l'ASMR de l'horreur.

Ce genre d'images plairont peut-être à celles et ceux qui aiment les vidéos de perçage de boutons sur YouTube.

Les brigades sont rassemblées en deux équipes: d'un côté celles de Michel et Hélène, de l'autre celles de Paul et Philippe.

Diego et Davou sont les premiers à entrer dans la boîte noire pour goûter au plat. Et Diego nous explique: «Quand je rentre dans la boîte noire, j'essaie d'ouvrir les yeux, j'essaie de regarder... on voit rien.» Il est exceptionnel.

Les candidats trouvent pas mal d'éléments, dont les huîtres (aka l'aliment le plus facile à reconnaître de l'histoire des ingrédients), et notre aliment préféré:

Nous, le soir de Noël.

Bon, par contre Davou pense aussi avoir senti des «trompettes des morts». David ARRÊTE avec ça. D'abord, c'est des trompettes de LA mort, et ensuite, il n'y en a pas dans ce plat.

Quand il revient et qu'il explique le plat à Mallou, on sent que la dégustation lui a fait ressentir beaucoup d'émotions.

Un moment très cruel pour tous les gens qui sont confinés tout seuls.

C'est ensuite au tour d'Adrien et de Jean-Philippe de goûter au plat. Adrien est au taquet!

Nous, toutes les trois minutes et demie pendant le confinement.

Trop fort, Jean-Philippe reconnaît tout de suite la chips d'oignon, et enchaîne les découvertes alors qu'Adrien mange dans son coin. Derrière l'écran, Pierre Gagnaire s'émerveille de l'excellent palais du candidat. On est vraiment contentes qu'il soit de retour.

Quand les candidats expliquent ce qu'ils viennent de goûter à Mory et Martin, les deux n'ont pas l'air ultra convaincus –en même temps, si vous nous disiez huîtres + foie gras + betteraves + chips d'oignon, on aurait aussi des doutes. On sent que tout ça est beaucoup trop désorganisé pour Martin.

Does not compute. Erreur 404.

Pour couvrir ses arrières, Martin fait plusieurs versions de chips d'oignon. Un vrai premier de la classe.

Mallory, lui aussi, est un petit filou. Il fait de la lèche au chef Gagnaire parce qu'il sait qu'il le regarde –«bonjour chef, je suis un grand fan», lol.

Bon par contre, rien ne va plus dans l'équipe Mallou-Davou-Diego. Pas au niveau de la préparation, qui se déroule plutôt bien, mais parce que, sous l'influence de DJ Salsa Caliente, Davou et Mallou se mettent eux aussi à parler espagnol.

David s'exclame «calienteeeee!!!» tandis que Diego explique à Mallory: «On dit pas vamos, on dit BAMOCH.» Diego c'est comme le covid, il contamine toutes les brigades.

Est-ce que les monteurs de «Top Chef» lisent nos récaps et essaient de nous achever???

Les chef·fes arrivent enfin pour aider leurs candidats. Hélène explique qu'elle déteste l'épreuve de la boîte noire parce qu'elle est claustrophobe, et qu'elle a prié pour qu'elle n'ait pas lieu cette année. COMME NOUS.

Heureusement pour elle, elle fait équipe avec Michel qui la guide et la soutient dans la boîte noire. Un vrai gentleman.

Michel, d'ailleurs, identifie tout de suite la sauce à la Saint-Jacques et devine même qu'elle contient aussi du vin portugais. Le Toulousain est à fond, ça fait très plaisir!

Quand tu danses au balcon à 20h mais que tu es rattrapé·e par ton angoisse existentielle.

Pendant ce temps, Pierre Gagnaire continue de suivre les événements par écran interposé et on n'a pas vu quelqu'un aussi heureux d'être assis devant sa télé depuis longtemps. Il a l'air trop content d'être là, c'est incroyable.

Dans l'ensemble, les deux équipes peinent à se rapprocher du plat du chef, mais ce dernier (qui est décidément super sympa) a l'air quand même très impressionné et dit que les deux assiettes sont «parfaites».

La France avant la pandémie vs la France après la pandémie.

Au moment de la dégustation, Philippe Etchebest essaie de faire passer son jus de betteraves-Saint-Jacques pour un jus de betteraves tout court. Mais ce nigaud de Paul Pairet raconte, tout fier, à Pierre Gagnaire: «En fait le jus de Saint-Jacques est dans la betterave!» On aimerait pas jouer au loup-garou avec lui.

Quand une célébrité se plaint d'être confinée dans sa maison qui fait la taille d'une ville.

C'est finalement les brigades jaune et rouge qui l'emportent, grâce au priestley de Saint-Jacques concocté par Michel (on sait toujours pas pourquoi ça s'appelle comme ça). Le vent tourne enfin pour notre Occitan préféré et ça nous remplit le cœur de joie.

Hélène et Michel sont fous de bonheur.

Notre nouveau ship (Quoi? Faut bien s'occuper!). NOUS AUSSI ON VEUT DES CÂLINS.

On est contentes pour eux. Par contre, ça veut dire que littéralement tous nos candidats préférés sont sur la sellette. Et il faudra attendre la semaine prochaine pour connaître le nom de celui qui sera éliminé.

Dans le prochain épisode, justement, le chef invité est Alexandre Mazzia, un mec complètement brillant et fou, qui surpasse même le chef sucré-salé dans nos cœurs. On a hâte!

En vrac

– Si les candidats devaient décrire la boîte noire:

Justine: «Elle est super cette boîte noire!!!!!!!!! J'ai vraiment hâte d'y rentrer!!!!!!!»
Martin: «L'hypoténuse au carré de cette boîte correspond à la moitié de l'angle droit.» (On vous a dit qu'on était nulles en maths hein.)
David: «C'est très poétique une boîte noire, ça me rappelle mes croisières en Asie du Sud-Est.»
Mory: «Ce que je vais tenter de faire avec cette boîte, c'est de la déconstruire pour recréer une nouvelle boîte, mais inversée.»
Diego: «C'est une boîte. Elle est noire. Vamos.»

– Tinder à la fin du confinement:

– Adrien, ce poète: «On fait de la cuisine pour viser les coups de cœur... et pour viser les cœurs...» David fais gaffe, Adrien veut te voler ta place.

– Gratien: «Ce robot il marche pas, c'est normal?»
Adrien: «Je sais pas si je suis fair-play ou pas»
Gratien: «Ouais vas-y»

«Je peux réintégrer le concours... Candidate solitaire, je reviens, enfin c'est n'importe quoi.» Vous voulez pas mettre Justine en charge des récaps de début d'épisode? Ils seraient plus funs.

– Martin: «J'espère qu'à la fin il dira que c'est vraiment “Top Chef” et pas top chèvre.» Lol what?

– Nous, quand on rentre dans le Carrefour Market:

– Gagnaire rit à toutes les blagues bidon des candidats, il est vraiment bon public.

– Adrien sur sa sucrine: «Elle est belle, c'est ma star» alors qu'elle est super moche, comme nous devant notre miroir quand on change de pyjama au bout de trois semaines.

– Il est pas mal Jean-Philippe, ou c'est nous qui sommes juste en chien?

– La resting face de Stéphane Rotenberg c'est la tête la plus encourageante et bienveillante qui existe. S'il lance une religion, on le suit.

«Astuce: rajouter des feuilles d'huître.» Girl je sais même pas ce que c'est. Y a des feuilles dans les huîtres?

– La relation Etchebest-Gratien, c'est la meilleure relation père-fils depuis Pelle Le Conquérant.

– Quand y a déjà quelqu'un à la boulangerie:

– Michel qui dit à Paul: «Toi le problème, c'est que tu cumules les galères: la boîte noire et Philippe Etchebest.» Dites donc il est en forme sur les punchlines depuis que toute son équipe s'est fait virer.

– Nous quand on ne matche pas avec un mec sur lequel on a swipé à droite:

«Top Chef» 2020, les récaps
«Top Chef» saison 11, épisode 8: le récap en GIF, en acceng du Sud et en quarantaine

Épisode 8

«Top Chef» saison 11, épisode 8: le récap en GIF, en acceng du Sud et en quarantaine

«Top Chef» saison 11, épisode 10: le récap en GIF, en acceng du Sud et en quarantaine

Épisode 10

«Top Chef» saison 11, épisode 10: le récap en GIF, en acceng du Sud et en quarantaine

Newsletters

La meilleure façon de faire de la confiture

La meilleure façon de faire de la confiture

Après de (trop) nombreux essais, je ne suis PAS parvenue à départager les différentes méthodes pour préparer la confiture de fraises qui ensoleillera votre hiver.

Deux hommes arrêtés avec leur coffre rempli de KFC pour défier le confinement en Nouvelle-Zélande

Deux hommes arrêtés avec leur coffre rempli de KFC pour défier le confinement en Nouvelle-Zélande

Les restrictions sanitaires interdisent les plats à emporter dans la ville d'Auckland, qui s'est barricadée.

Saint-Tropez, un village de pêcheurs en basse saison

Saint-Tropez, un village de pêcheurs en basse saison

Nos bonnes adresses pour un weekend tropézien idéal hors de la saison touristique.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio