Boire & manger / Médias

«Top Chef» saison 11, épisode 3: le récap en GIF et en acceng du Sud

Temps de lecture : 8 min

Au menu cette semaine: des larmes, des abats, un fenouil récalcitrant et des «vamos» à tire-larigot.

Direction Annecy pour une épreuve «un légume comme une viande mais avec un peu de poisson». | Capture d'écran via M6
Direction Annecy pour une épreuve «un légume comme une viande mais avec un peu de poisson». | Capture d'écran via M6

Avant toute chose: c'est l'année de quoi, déjà?

On a failli oublier.

Première épreuve

La première épreuve se déroule avec Sébastien Vauxion, seul chef pâtissier étoilé –ce qu'on nous rappellera une bonne trentaine de fois dans l'épisode.

Son truc à lui, c'est de faire «des entrées-desserts, des plats-desserts, des fromages-desserts et des desserts-desserts». Du coup, les candidat·es doivent se prêter au jeu et réaliser une entrée-dessert et un fromage-dessert.

Qu'est-ce qu'une entrée-dessert, vous demandez-vous? Eh beh c'est pas une entrée, mais c'est pas non plus un dessert. Mais c'est un peu une entrée, et aussi un peu un dessert. C'est des ingrédients salés, mais sucrés.

Vous avez compris? Ok, vous avez quatre heures.

En tout cas, le chef sucré-salé a l'air complètement perché mais hyper brillant et hyper gentil. On a envie de le voir élever nos enfants. Ses mots d'encouragement avant l'épreuve: «Rien n'existe. Y a pas de limite. C'est à vous de le faire.» Autant vous dire que ce mec titille parfaitement nos tendances existentielles.

Pour la première brigade, Paul Pairet a pairé (vous l'avez?) Mory et Justine. Pour rappel, Justine vient juste d'intégrer cette brigade, à la suite de l'élimination de Gianmarco. Elle n'a donc techniquement pas été choisie, mais ne vous en faites pas, on a plein de ralentis style telenovela pour nous prouver que le reste de l'équipe l'aime.

Comme si le cauchemar de la semaine dernière n'avait pas suffi, ils nous remettent de la betterave. Mieux que ça: «Des petits palets de betterave, qu'on va faire revenir dans de l'eau de betterave.» On vous le dit tout de suite: si on voit de la betterave au menu pendant l'épreuve des restaurants, on se lève et on se barre.

Non merci.

Onze minutes après le début de l'émission, Diego lâche son premier «vamos». Et pas n'importe quel «vamos»:

Bientôt, vamos la truite.

De son côté, David est sans doute ravi par le thème de l'épreuve, vu que sa spécialité, c'est de confondre le sel et le sucre. Son entrée-dessert: un œuf au plat, mais avec du chou-fleur et de la noix de coco. Encore plus confusionnant qu'une pizza hawaïenne. D'ailleurs, même Hélène Darroze est sceptique.

Quand t'as peur qu'il ait confondu la noix de coco avec du gros sel.

De son côté, Jordan a décidé de faire un caviar d'aubergine, qu'il viendra insérer dans des petites framboises. Pas très généreux, ce que Michel Sarran ne manque pas de relever, avec la superbe formule: «Je veux pas que ça soit de la petite merdouille.» Michel Sarran, ce poète insoupçonné.

Problème: Jordan n'en fait qu'à sa tête et refuse d'écouter les conseils de Michel.

Alors 1) Comment OSE-T-IL? 2) En général, quand quelqu'un dit: «Je suis pas d'accord, je pense qu'on a le droit de pas être d'accord», ça finit jamais bien.

C'est le moment de préciser que chaque brigade est divisée en deux équipes: l'une s'occupe de l'entrée-dessert, l'autre du fromage-dessert. L'entrée-dessert sera goûtée en premier, et si le chef sexy estime qu'elle n'est pas assez bonne, il ne goûtera même pas le fromage-dessert.

DONC en décidant de désobéir à sa sainteté Michel Sarran, Jordan met en péril non seulement son assiette, mais aussi celle de ses deux coéquipières, Nastasia et Pauline.

Pause gourmande:

Pas d'inquiétude, ceci est du caviar d'aubergine.

On passe désormais au fromage-dessert, l'occasion du montage le plus sexy de l'histoire de «Top Chef», dans lequel Sébastien Vauxion, qui nous donne de plus en plus chaud, réalise une «gelée de pain grillé». On s'imagine déjà en train de prendre nos petits déjeuners avec lui.

Ce pain a aussi chaud que nous.

Le fromage-dessert, c'est donc une assiette «sucrée mais pas trop sucrée», à base de fromage. On n'a toujours pas compris mais c'est pas grave.

Qu'est-ce qu'il y a Diego, tu veux nous dire quelque chose?

Ok, merci.

Les premières à s'y coller, c'est Nastasia et Pauline, et quand Michel leur demande si elles sont à l'aise en pâtisserie, elles répondent à l'unisson: «Pas du tout!» Pauvre Michel, sa brigade, c'est un peu la brigade des bras cassés.

Quand ta brigade ne gagne aucune épreuve.

D'ailleurs, leur panna cotta au bleu s'effondre complètement au moment du dressage:

Oups.

Celui qui n'a jamais aucun problème, c'est Adrien, dont l'émission ne manque jamais de nous rappeler qu'il a eu l'audace d'aller aux toilettes pendant sa première épreuve. Quel rebelle! (Non mais sérieusement, on va pouvoir arrêter avec cet extrait, non?)

Pour son plat, Adrien a pris le fromage «le plus fort», parce qu'il est trop rock'n'roll, t'as vu. Son plat: de la mousse d'époisses avec un pickle de pommes.

À un moment, Paul Pairet lui dit que son plat ne ressemble pas assez à un dessert, du coup il décide de rajouter… de la pomme de terre en risotto. On aimerait vraiment savoir comment son cerveau fonctionne.

Ah mais attendez, on a oublié de vous parler de Mallory et du mec avec qui il fait équipe, là. Comment il s'appelle, déjà? Ah oui, Jean-Philippe.

Traumatisé par son traitement lors des précédents épisodes, Jean-Philippe a décidé qu'il ne serait plus ignoré. C'est pourquoi il propose une combinaison coulommiers-chocolat blanc. Alors ça, c'est sûr qu'on l'oubliera pas de sitôt.

Quant à Gratien, il réalise un cheesecake au brebis avec un coulis de figue, et ça a l'air pas mal.

Mais revenons au chef le plus craquang de cette émission (désolées Michel).

Qu'il est beau et poli et raffiné, ce chef sucré-salé, wow.

Boudu con, on a envie qu'il nous parle d'aubergine et de céleri tous les soirs pour nous bercer.

C'est l'heure des dégustations. En bref, l'erreur de Jordan, qui n'avait pas écouté son chef, lui vaut d'être éliminé de l'épreuve et pénalise par la même occasion le reste de son équipe. Michel Sarran a la bonté de ne pas lui dire: «Je te l'avais dit» (nous, on aurait pas pu s'en empêcher).

Quant à l'équipe gagnante, c'est celle de Philippe Etchebest, ce qui occasionne le 83e «vamos» de Diego.

Mais finalement, tout le monde est perdant à la fin de cette épreuve, car on doit dire au revoir à Sébastien Vauxion.

Deuxième épreuve

Ils ont explosé le budget effets spéciaux.

Pour la deuxième épreuve de la soirée, direction Annecy, où les autres candidat·es vont devoir cuisiner pour Laurent Petit, qui a une grosse vibe Fabrice Luchini et «une vraie excitation pour un poireau, pour un fenouil, pour une carotte». Can't relate.

Les candidat·es vont devoir réaliser un plat qui traite le légume comme un morceau de viande et qui utilise du poisson uniquement comme condiment. Décidément, cette émission essaie vraiment de nous faire perdre la boule.

C'est l'occasion pour les cuisinièr·es de faire leurs courses directement dans le potager de Laurent Petit. On n'avait jamais vu quelqu'un aussi excité par les navets que Justine.

Bonne nouvelle: Justine et Adrien, le duo de nos rêves, sont enfin réunis (!!!) avec un plat, donc, autour du navet. Sauf que plot twist: le navet est en fait un radis. Ils sont branques, quand même. En même temps, si vous suiviez de près, il y avait des petits indices:

Astuce pour Justine: lire les étiquettes.

De son côté, Mory décide de cuisiner un chou qui est à peu près aussi densément peuplé qu'un hôpital en pleine épidémie de coronavirus.

David, lui, a été mis en équipe avec «Jean-Phi», qui a déjà un surnom même si on ne sait toujours pas qui c'est.

Quant à Jordan et Nastasia, ils ont carrément décidé de cuisiner le buisson.

Leur choix s'est porté sur un plat au fenouil; malheureusement, le fenouil qu'ils ont choisi est tellement gros qu'il est impossible à cuire.

Leur fenouil, c'est un peu le Raspoutine des légumes. Ils le cuisent à la poêle. Ils le cuisent au four. Ils le coupent. Ils le recoupent. Ils le passent au chalumeau. Ils le fument. Ils le font bouillir*. Et à la fin, il n'est toujours pas mort. On n'a jamais été aussi stressées pour un fenouil.

On passe à la dégustation. Au programme: un plat qui s'appelle «Toute la carotte que j'aime» (on voit pas trop le rapport entre Johnny et les carottes mais ok) ou encore «L'assiette SAMU: cuisinée dans l'urgence» (lol, on savait pas que nos repas du dimanche soir avaient une appellation). Résultat des courses: Mory est qualifié, le reste part en dernière chance.

Dernière chance

Pauvre Jean-Phi, il ne peut vraiment pas gagner: Hélène Darroze l'envoie en dernière chance, alors qu'on a toujours pas eu de portrait de lui. Paul Pairet, lui, prend la bonne décision et épargne Justine, parce que la pauvre, quand même. Du coup, c'est Adrien qui s'y colle. Quant à Michel, il choisit Nastasia parmi son équipe de losers.

Le thème de la dernière chance, ce sera… LES ABATS. MIAM.

Nastasia décide de cuisiner des rognons, LE truc que Michel Sarran déteste le plus. Elle a vraiment pas révisé ses classiques, dites donc.

Adrien part complètement en freestyle et cuisine des cervelles d'agneau façon thaï. On n'a jamais eu autant envie de manger de la cervelle.

Dans un dernier cri du cœur, Jean-Phi affirme: «J'ai quelque chose à montrer, j'ai une personnalité.» BAH OUI, ON AIMERAIT BIEN LA DÉCOUVRIR, JEAN-PHILIPPE.

Pour nous prouver qu'il a du tempérament, il mélange du ris de veau avec des huîtres et de l'avocat. On sent le désespoir. Avec ce plat, Jean-Phi dit qu'il a voulu s'exprimer, MAIS «TOP CHEF» LE MUSÈLE. #LibérezJeanPhi

Lors de la dégustation, Michel Sarran se retient de tourner de l'œil. Sur la question des abats, l'équipe de ces récaps est divisée: l'une s'identifie pleinement avec Michel, l'autre pourrait manger de la saucisse de foie tous les matins au petit déj (avec Sébastien Vauxion, si possible). Choose your player.

Vient enfin l'élimination tant redoutée. Adrien explique qu'il ne veut pas partir: «L'aventure me plaît. Je suis content.» Toujours le sens de l'emphase, celui-là. Ça tombe bien, puisqu'il est qualifié.

Au moment où Philippe Etchebest s'apprête à révéler qui est le candidat éliminé, ils nous foutent UNE COUPURE PUB.

Et le candidat qui quitte l'aventure est… JEAN-PHI. NOOOOOOOOON.

C'est déchirant. Jean-Philippe a des larmes dans la voix et il affirme qu'il a «tout gagné», parce qu'il a reçu plein de compliments sur son travail. On pleure sur notre canapé. Quel homme! Si seulement on avait pu en savoir plus sur lui... Tous les chefs semblent émus par son départ, mais ILS NE LE MÉRITENT PAS.

Quelle fin tragique.

Jean-Phi, on ne t'a pas vraiment connu, mais on ne t'oubliera pas pour autant.

En vrac

– Ils replongent tous leurs cuillères usagées dans les plats pour les regoûter, on voit qu'ils n'ont pas été briefés sur le coronavirus.

– Etchebest, quand il te fait un compliment, t'as l'impression qu'il t'engueule.

– Nous quand on choisit une tenue avant d'aller voir notre crush:

– Les reaction shots d'Hélène Darroze, c'est actor's studio.

– Paul Pairet qualifie son équipe de «mes trois… individus», on sent qu'il n'est pas encore très au point sur l'écriture inclusive. Mais bravo pour l'effort.

«Si ça a pas pris, ça va pas prendre.» Dont acte.

«C'est la Golden Team, ici»: Michel pratique la méthode Coué.

«Plus ça pue, plus j'aime»: une autre affirmation qui divise profondément les autrices de ce récap.

– Justine trouve qu'Adrien «est totalement tendance». Elle, tu veux trop l'avoir comme amie, tu sens qu'elle est enthousiasmée par tout et tout le monde.

«Les carottes sont cuites», «Je me prends le chou», dites-donc, ils ont vraiment fait un CAP clown, ceux-là.

– Stéphane qui dit à Laurent Petit: «Vous pouvez reprendre l'idée, personne ne vous en voudra», pourquoi ils encouragent le plagiat, dans cette émission?

– Bonne nouvelle: Paul Pairet a enfin trouvé quelqu'un avec qui faire l'avion.

* On vous a déjà dit que les sudistes aimaient bien exagérer?

«Top Chef» 2020, les récaps
«Top Chef» saison 11, épisode 2: le récap en GIF et en acceng du Sud

Épisode 2

«Top Chef» saison 11, épisode 2: le récap en GIF et en acceng du Sud

«Top Chef» saison 11, épisode 4: le récap en GIF et en acceng du Sud

Épisode 4

«Top Chef» saison 11, épisode 4: le récap en GIF et en acceng du Sud

Newsletters

Vers une alliance entre agriculteurs et militants des droits des animaux aux États-Unis?

Vers une alliance entre agriculteurs et militants des droits des animaux aux États-Unis?

L'intérêt commun de ces groupes antagonistes est de s'attaquer aux grandes fermes industrielles qui règnent sur l'agriculture.

Les œufs américains ne sont pas exactement les mêmes que chez nous

Les œufs américains ne sont pas exactement les mêmes que chez nous

L'endroit et la façon dont ils sont produits jouent un rôle important.

Ex-trois étoiles, Michel Trama à Puymirol près d'Agen, une palette de plats mémorables

Ex-trois étoiles, Michel Trama à Puymirol près d'Agen, une palette de plats mémorables

Ce chef à nul autre semblable a été un concepteur de plats saisissants de sensualité.

Newsletters