Boire & manger

«Top Chef» saison 11, épisode 13: le récap en GIF, en acceng du Sud et en confinement

Temps de lecture : 9 min

Cette semaine, beaucoup de teasing pour rien, du cramé, et malheureusement pas de sandwich merguez.

Dans cet épisode on apprend qu'en faisant cramer nos poireaux on faisait un plat trois étoiles. | Capture d'écran via M6
Dans cet épisode on apprend qu'en faisant cramer nos poireaux on faisait un plat trois étoiles. | Capture d'écran via M6

Ça y est, on est enfin aux quarts de finale! Mais M6 a visiblement besoin d'un peu plus de temps pour préparer les derniers épisodes, puisqu'on n'aura droit qu'aux deux premières épreuves sur les six annoncées dans l'intro… Du coup, les quarts de finales seront sur TROIS ÉPISODES??? En fait c'est un tiers de quarts de finale. À ce rythme-là, la vraie finale sera diffusée en 2023. (Remarquez, on est payées au récap, donc on ne va pas se plaindre.)

On imagine que l'équipe fait du mieux qu'elle peut face à la crise actuelle, mais le résultat est un épisode assez peu rythmé, qui nous laisse encore une fois sur notre faim, et qui nous tease plusieurs fois une scène avec Mallory qu'on ne verra au final jamais. On ne s'est pas senties aussi trahies depuis qu'on nous a dit que les masques, ça servait à rien.

Pour accéder à la demi-finale, il faut que les trois meilleurs candidats récupèrent deux pass lors de six épreuves. Oula c'est complexe tout ça, tu nous as perdues là Stéphane, on sait pas compter nous.

Décrocher les deux pass, c'est comme décrocher le certificat d'immunité en fait.

Première épreuve

Le chef Éric Frechon débarque pour départager la première épreuve, et pour exhiber son plat phare, le poireau brûlé. Vous voulez dire que toutes ces années quand on a fait cramer nos poireaux on faisait un plat trois étoiles?

Ce poireau, on dirait nous à l'heure actuelle.

Son plat est tellement fou et osé qu'au montage on nous colle du dubstep sur un plan au ralenti de Frechon qui tient son poireau. L'absurdité est totale.

Trop punk.

Pour la première épreuve, les candidats devront donc préparer un aliment brûlé. Diego pleure des larmes de citron brûlé sur son canapé.

Le montage commence par David et son plat qui s'intitule, vous l'aurez deviné, «soupe à l'oignon brûlé, retour d'Asie». Est-ce que vous pensez qu'il est pote avec tou·tes les employé·es de Roissy? «Salut David, comment ça va? Tu es de retour d'où aujourd'hui, Asie, Antilles, Mexique?».

Pour l'occasion, on entend pour la millième fois sa punchline «… qui restera l'unique femme de ma vie». L'histoire du coming out de David is the new le fils de Jordan.

Il a séché tous ses cours de français lui non?

Martin, plus classique qu'une toile du XVIIe siècle, a décidé de faire des pommes de terre au four. On sent le désespoir de Philippe Etchebest. Si seulement Adrien donnait un peu de sa drogue à Martin, on aurait un combo parfait.

Quand tu te résous à ne voir qu'UNE personne à 3 mètres de distance en déconfinement.

Signe que rien ne va plus, l'élément le plus osé du plat de Martin est une erreur: ce dernier s'extasie sur la cuisson ratée de ses pommes de terre.

Quand tes copines ont bu trop de Smirnoff Ice.

Et puis, il y a Adrien. Adrien, plus que jamais perché sur la planète Trolling.

Le mec SAIT. Il SAIT qu'il nous rend ouf.

Comme à chaque fois qu'Adrien pitche un plat, ils font genre que c'est une idée complètement insensée, parce que c'est un savant fou, vous comprenez… On n'a pas vu un cliché aussi éculé depuis la petite amie morte qui sert de motivation au héros de l'histoire.

Malheureusement pour nous et pour la France, Paul Pairet dissuade Adrien de faire son sandwich et le persuade de faire… des choux de Bruxelles cramés.

Quand ton patron se plaint d'avoir déjà perdu son bronzage.

Paul Pairet, tout content, se félicite de ce changement de recette: «Aaaaaaaah! Adieu le sandwich merguez, bonjour la salade de choux de Bruxelles brûlés!». Une phrase que vous ne nous entendrez jamais prononcer. En plus s'il y a bien UN aliment qui est délicieux brûlé, c'est la merguez!!! Erreur fatale Paul, erreur fatale.

Mallory, lui, va faire un beau magret de canard avec une cuisson bleue, agrémenté de trois boules de céleri rave légèrement rôti. On rappelle que l'épreuve c'est les aliments brûlés, hein.

Quand tu prévois de marcher plus de 1,5 kilomètres.

Mallory a l'air un peu déboussolé pendant sa première épreuve avec Michel, et on se demande forcément si c'est le moment où il va péter un câble. Sauf que non. Ce moment, on va l'attendre aussi longtemps que le vaccin contre le coronavirus.

Comme dirait Stéphane: Allez! On passe à la dégustation.

Rien de très excitant ne se produit à part les éclats de Philippe Etchebest, qui a peut-être besoin d'un petit Lexomil.

Etchebest, c'est la France déconfinée et Martin c'est l'appréhension de la deuxième vague.

On sent qu'il a les mêmes sautes d'humeur que nous quand on cumule confinement, dépression et syndrome prémenstruel.

Quand t'apprends que Sanofi prévoit de distribuer le vaccin en priorité aux États-Unis.

De son côté, Mallory présente une assiette qui ne contient rien de vraiment brûlé.

Quel coach de vie fabuleux. Est-ce qu'on peut mettre en place des téléconsultations de thérapie avec lui?

Et c'est donc David qui remporte le premier pass. Si Adrien avait su, il serait resté sur son sandwich merguez.

Deuxième épreuve

Pour la deuxième épreuve de ces quarts de finale, l'émission a invité un habitué: Yannick Alléno, chef «aux dix étoiles». Yannick Alléno, qui a été accusé par plusieurs de ses employé·es de coups et de harcèlement (des faits reconnus aux prud'hommes) et qui a tenu des propos sexistes sur les femmes. En sachant tout ça, son «coaching» parfois un peu sadique des candidats ne nous a pas fait sourire et on a passé une bonne partie de l'épreuve à regretter, une fois de plus, les œillières du programme sur des sujets comme le sexisme ou les violences en cuisine. Du coup, on n'a pas vraiment envie de parler de lui ni de faire des blagues à son sujet dans ce récap. Ne vous inquiétez pas pour autant, les candidats nous ont offert de quoi nous mettre sous la dent.

Le thème de l'épreuve: les sauces. Nastasia sur son canapé:

Quand tu sors te promener dans la rue et que t'es vénère qu'y ait du monde dans la rue mais en fait toi aussi t'es dans la rue.

Pour faire durer l'émission le plus longtemps possible, ils nous gavent de flash-back sur les candidats. On regarde l'émission depuis le début, hein. On sait déjà qu'Adrien est un génie fou, que Martin est un peu rigide, que David se prend pour Monet et que Mallory a besoin d'un calmant.

En parlant de Mallory, le thème de l'émission de ce soir, c'est que le jeune candidat n'ose pas prendre de risques. Pourtant, le bandana rouge qu'il nous a sorti pendant des semaines, c'était quand même assez risqué. Michel, qui doit reprendre le flambeau après la merveilleuse Hélène Darroze, s'emporte:

Quand Armie Hammer masse les épaules de Timothée Chalamet dans Call Me by Your Name

Sa recette de base, c'est un jus de bœuf avec de l'anis étoilé et des clous de girofle. On a littéralement déjà fait cette recette chez nous donc, niveau risque, c'est quasi nul.

Même Mallory, qui a visiblement décidé de reprendre le flambeau de Diego, nous dit qu'il faut «plus de cojones» dans son plat...

Quand t'en es à ton troisième Zoom de la journée.

Et décide de rajouter un beurre d'oursin à sa sauce. Devant notre télé, on repense à d'excellents makis d'oursin qu'on avait dégustés dans un resto semi-gastronomique caché sur un vieux parking en Californie, et on pleure.

Passons à Adrien qui nous annonce qu'il va «être un peu plus sérieux que d'habitude», et qui prépare un jus de carottes lié à la bisque d'oursin. Eh bé, c'est la teuf aux oursins!

Il accompagne ça de moelle de bœuf grillée et de langoustines. Et en plus, il met de la cardamome, LA MEILLEURE ÉPICE DU MONDE, dans sa sauce. Il a vraiment décidé de s'emparer de nos cœurs ce soir. Comme dirait Paul:

Quand on parle du petit ami imaginaire qu'on s'est inventé pendant le confinement.

En voyant les chef·fes regarder Adrien travailler, on sent clairement qu'il est devenu LA star de l'émission. À être tellement captivé·es, t'as l'impression qu'ils et elle sont devant la scène de l'iguane de Planet Earth.

Quand t'essaies de distinguer si une personne est belle ou moche sous son masque.

Martin, lui, sent vraiment la pression de l'épreuve.

Nous quand on essaie de résister aux pressions de nos potes qui veulent faire une soirée déconfinement.

Il nous dit qu'il part sur un terre et mer, parce qu'il «espère que c'est ça qui pourra faire la différence». Alors comment te dire, ils ont tous fait pareil que toi.

Mais au lieu de faire un mélange bœuf-oursin, il nous fait du poulet avec des crevettes grises, et pas d'ours… Ah non, en fait il rajoute aussi de l'oursin. Ils avaient une promo à Rungis sur les oursins ou quoi?

Après plusieurs semaines en petite forme, ça fait plaisir de voir la maîtrise totale de Martin dans cette épreuve. On retrouve sa précision et son côté très technique, c'est hyper satisfaisant de le voir bosser. Comme dirait Etchebest:

Pas comme la France. (Michel n'a pas l'air convaincu.)

Quant à David, il fait une sauce à la betterave, sans oursin. Trop nul.

Au moment de la dégustation, il sert sa sauce avec une huile de menthe, affirme que c'est au chef de doser les deux comme il veut, avant de lui dire «encore une cuillerée en plus chef, ça devrait aller». Nous, si on va au resto et qu'on nous dit ce qu'on doit faire avec notre sauce, on retourne la table et on se casse.

Adrien annonce le nom de sa sauce: «carsin, une fusion entre la carotte et l'oursin». On sent qu'ils sont à bout, ils commencent à inventer plus de mots-valises que le gouvernement en période de crise. Nous on aurait préféré une sauce caca, cardamome-café.

Mallory c'est nous à chaque jeu de mots pourri de David.

Et c'est David qui est éliminé pour sa sauce. Peut-être que s'il avait utilisé une sauce caca ça aurait mieux marché.

On passe à la dégustation des plats. Celui de Mallory a l'air délicieux. On veut demander ce plat en mariage. On veut s'installer avec lui. On veut acheter une maison de campagne ensemble et passer notre prochain confinement avec lui à faire du levain et des cookies.

Oubliez les piscines, nous on veut se baigner dans sa sauce.

Celui d'Adrien a l'air tout aussi phénoménal. Par contre, la volaille de bresse de Martin est toute pâlichonne, on dirait un pénis de taureau albinos (on n'est pas expertes, hein).

Volaille de bresse et potimarron. Bistrot forever.

C'est finalement Mallory qui remporte le pass, et Hélène est aussi contente que Michel. C'est vraiment nos parents imaginaires.

Enfin un peu de gagne pour Michel!! Love you Michou.

Mallory pleure de joie, on est contentes, on aime les outsiders. Et il faudra donc attendre une semaine de plus pour voir la suite des épreuves.

La semaine prochaine, on nous promet du gros drama avec Mallory (mais peut-être que ce sera pour la semaine d'après, qui sait???? On n'a plus confiance en personne). Il y aura aussi un mec qui manque de respect au foie gras en le mettant dans un trompe l'œil gris couleur galet. No thanks.

En vrac

– On a eu la confirmation du premier intéressé dans une interview au Figaro: Stéphane n'avait jamais goûté les plats finis des candidats avant la semaine dernière –en revanche il tape dans les casseroles pour goûter ce qui reste une fois l'épreuve finie <3. C'est un peu le Cendrillon de l'émission.

– Le canal Saint Martin le soir du 11 mai:

– On aimerait TROP être réquisitionnées pour une dégustation de sauces (perso on est celles qui redemandent systématiquement six refills de sauce roquefort à Hippopotamus).

– La première fois que tu portes un masque:

– David: «Je me sens comme un oignon dans l'eau.» C'est combien la contravention pour ce genre de phrases?

– Quand tu pratiques ton regard intense devant le miroir pour pouvoir flirter avec un masque:

– David: «L'oignon fait la force.» Sortez le.

– Toujours David: «Ça me rappelle ces lendemains de soirée à manger la soupe à l'oignon en famille.» On a clairement pas les mêmes lendemains de soirées.

– Quand tu croises quelqu'un sans masque dans la rue:

– On veut qu'un homme nous regarde comme Michel regarde Paul Pairet:

– Quand t'essaies de te souvenir si t'as déjà enlevé ton tampon ou pas:

– Quand tu repères un mec mignon à l'autre bout de la rue après deux mois de confinement solitaire:

– Quand t'as l'entrejambe qui gratte mais tu peux rien faire parce que t'es dans le métro:

– Idée de méthode alternative pour remplacer la bise:

– Quand t'en lâches un bon:

«Top Chef» 2020, les récaps
«Top Chef» saison 11, épisode 12: le récap en GIF, en acceng du Sud et en quarantaine

Épisode 12

«Top Chef» saison 11, épisode 12: le récap en GIF, en acceng du Sud et en quarantaine

«Top Chef» saison 11, épisode 14: le récap en GIF, en acceng du Sud et en quarantaine

Épisode 14

«Top Chef» saison 11, épisode 14: le récap en GIF, en acceng du Sud et en quarantaine

Newsletters

Forcer les enfants difficiles à manger est contre-productif

Forcer les enfants difficiles à manger est contre-productif

Mieux vaut les laisser découvrir leurs goûts et éviter le chantage.

Pourquoi les restaurants nous manquent tant à l'ère du Covid-19

Pourquoi les restaurants nous manquent tant à l'ère du Covid-19

Ce lieu a été créé pour disposer d'un lieu de rendez-vous. À nous de faire en sorte de continuer à y aller sans nous mettre en danger.

Des plats de chefs, certains étoilés, à emporter ou se faire livrer

Des plats de chefs, certains étoilés, à emporter ou se faire livrer

Alain Ducasse, Guy Savoy, Michel Sarran et Stéphanie Le Quellec vous régalent même portes fermées.

Newsletters