Boire & manger

«Top Chef» saison 11, épisode 10: le récap en GIF, en acceng du Sud et en quarantaine

Temps de lecture : 10 min

Cette semaine, du chocolat dans des poissons de toutes sortes et des zistes d'agrumes, oui, on a bien dit des zistes.

Des épreuves à effectifs réduits où Mory, qui n'est plus à une expérimentation près, se lance dans une recette de saumon et sauce teriyaki au chocolat. | Capture d'écran via M6
Des épreuves à effectifs réduits où Mory, qui n'est plus à une expérimentation près, se lance dans une recette de saumon et sauce teriyaki au chocolat. | Capture d'écran via M6

Bonjour tout le monde, comment allez-vous en cette cinquième (sixième? On a arrêté de compter) semaine de confinement? Nous, présentement, on est comme ça:

Pour rappel, les producteurs de Top Chef sont obligés de nous livrer des épisodes plus courts pour faire tenir l'émission jusqu'à la fin du confinement, c'est pourquoi le volet de cette semaine était extra allégé. On était un peu énervées, mais rien de mieux qu'un message de Stéphane Rotenberg avec une barbe poivre et sel pour nous apaiser.

Comme si ça ne suffisait pas, on doit aussi composer avec une pénurie de Michel Sarran et des candidats qui n'aiment pas le chocolat. Et une question sur toutes les lèvres: QUAND EST-CE QU'ON VA AVOIR L'ÉPREUVE DES RESTAURANTS????

L'émission, qui tente de gagner quelques précieuses minutes d'antenne, s'ouvre sur un résumé d'une heure quarante* de l'épisode précédent. On l'a vu!! Petite astuce si vous voulez vraiment faire durer le plaisir (et franchement, on ne demande que ça): offrez-nous une compilation des meilleurs moments de Michel ou du chef sucré salé.

*temps ressenti, ne reflète pas la réalité

Première épreuve (qui est en fait la seconde épreuve mais plus rien n'a désormais de sens)

Pour cette épreuve, on est donc en effectif réduit, sans les brigades de Michel Sarran et Hélène Darroze. Nouveau coup dur: pas de Diego pour nous divertir avec ses hispanismes. Décidément, tout va à vau-l'eau.

Les candidats en lice sont Adrien, Mory, Martin et Jean-Phi, et on n'a envie d'en voir partir aucun. Heureusement, le chef invité est Alexandre Mazzia, génie de la cuisine et adepte des combinaisons de saveurs un peu dingos.

Le thème du jour: introduire du chocolat dans une recette salée. Car l'un des plats signatures de Mazzia est son «anguille-chocolat», une association qui a l'air de laisser Etchebest perplexe.

Quand le gouvernement nous dit qu'il n'y a pas de consensus scientifique sur l'utilité du port du masque.

Le plat de Mazzia a l'air fou et magnifique, comme lui. Le mec a mis plus d'efforts dans une tartelette de 1,5 cm de large que nous sur notre vie entière depuis le début du confinement.

Mieux que YouPorn.

Il explique qu'il a eu l'idée du combo chocolat-anguille parce que son grand-père était pêcheur, tandis que sa grand-mère lui glissait toujours un chocolat dans la poche. Nous, si on suivait la même logique, notre plat emblématique serait des cigares aux amandes fourrés au bœuf bourguignon ou des crêpes au pâté. Why not! Après tout, c'est la saison de l'audace.

En tout cas, tous les candidats ont l'air en panique, même Adrien.

Quand Édouard Philippe annonce la réouverture des écoles.

On commence avec le plat de Martin qui nous dit d'emblée que le chocolat n'est pas un produit qu'il «affectionne beaucoup». On l'aimait bien, c'est dur d'entendre des trucs pareils. Mais la bonne nouvelle, c'est que notre chouchou annonce aussi qu'il a «décidé de se lâcher», et crazy Martin is the best Martin.

Du coup, il part sur un mole poblano, une spécialité mexicaine. Seul tout petit souci:

Là c'est un peu 2 Crazy 2 Martin.

On se croirait dans un épisode de Chopped, le yolo est total. Toujours confiant, il prévient qu'il va «essayer de boxer la glotte» d'Alexandre Mazzia. Apparemment, quand t'es dans la brigade de Philippe Etchebest, en plus de conseils culinaires, tu hérites aussi d'un excès de testostérone.

Sauf que le chef lui fait remarquer qu'il n'y a peut être pas assez de chocolat dans sa recette. Du coup, Martin panique et rajoute du chocolat PARTOUT. Du chocolat sur les gambas, du chocolat dans la sauce, du chocolat sur l'assiette. À ce rythme-là pendant la dégustation, il va venir déguisé en chocolat.

Mory, lui, fait du saumon au chocolat, avec une sauce soja-chocolat et des copeaux de chocolat qui sont en réalité des MORCEAUX DE PEAU DE SAUMON GRILLÉS recouverts de chocolat fondu.

Nous, si tu nous files un copeau de chocolat et qu'en vrai c'est de la peau de saumon, on fait un coup d'État direct.

Toujours aussi expérimental, le candidat nous explique que dans sa cuisine il «apprécie de créer un déséquilibre» pour que «le plat ne soit pas plat». Dès que les librairies rouvrent, on va aller acheter les œuvres complètes de Mory au rayon philo de Gibert Joseph.

Mais passons à Jean-Phi, tout juste de retour, et qui a enfin droit à une backstory digne de ce nom (enfin pas vraiment, mais c'est déjà ça!). On apprend qu'il est venu à Top Chef pour se libérer et trouver son style, qu'il adore Philippe Etchebest et qu'il aime être bousculé. Nous on va te bousculer Jean-Phi.

Bon par contre, la brigade d'Etchebest a vraiment un problème avec le chocolat, parce que Jean-Phi «déteste» carrément ça. Du coup, il fait toute sa recette autour du chocolat blanc. Non mais Jean-Philippe!! On t'accueille à bras ouverts, on est heureuses de te revoir et toi, tu nous dis que le seul chocolat que t'apprécies c'est le chocolat blanc???? LE CHOCOLAT BLANC C'EST PAS DU CHOCOLAT!!!!

Pour son dressage, il nous dit qu'il veut faire un «truc laser» avec ses légumes blancs. On meurt.

Il faudrait qu'il révise ses classiques, mais si on a bien suivi sa logique Etchebest=Dark Vador, donc.

Adrien, lui, prépare un plat «on ne peut plus simple», c'est-à-dire de l'aubergine frite avec une gelée d'algues, un caviar d'aubergines fumé à l'encre de seiche, au chocolat, à l'ail noir et à la réglisse, avec un vinaigre de cacao, et un jus de têtes de gambas à la fève de tonka, le tout fini par de la poudre de saté. On va inviter Adrien chez nous pour qu'il déguste nos coquillettes beurre-emmental râpé et découvre la vraie simplicité.

Le service com' du gouvernement qui choisit ses éléments de langage pour les prochaines annonces sanitaires.

Pour rajouter du chocolat à son plat, il décide de faire des plaques de chocolat noir avec des œufs de hareng fumé.

Nous quand on planifie une soirée entre potes pour 2021.

Toujours plus loin dans son délire, Adrien décide ensuite de fumer son caviar d'aubergines-seiche-chocolat-ail noir-réglisse avec de l'écorce de combava. Adrien, c'est le Cortex de la cuisine.

Image d'Adrien dans son état naturel.

Lors de la dégustation, Alexandre Mazzia trouve l'assiette de Mory «très audacieuse». Certes, le saumon du candidat n'est pas cuit, mais Mory nous dit que «c'est un parti pris». Big up Jordan, on ne t'oublie pas. (Jordan qui a d'ailleurs embauché Gratien dans sa cuisine depuis la fin de l'émission –ça lui vaudrait pas mal de points dans The Good Place).

À chaque fois qu'Alexandre Mazzia est épaté par un élément d'une assiette, il s'adresse directement à Stéphane Rotenberg. Notre nouveau kink:

Stéphane il y est pour rien!

Quant à l'assiette de Martin, on apprend que «le chocolat y est sans y être, et c'est ça qui est intéressant».

C'est comme quand tu fais un hors sujet en philo mais que le prof tombe dans le panneau.

Évidemment, Alexandre Mazzia tombe complètement in love du plat d'Adrien, qui vit sans doute dans la même galaxie que lui. Quand Stéphane lui demande s'il y a des choses à améliorer dans cette assiette, le chef lui répond carrément: «Non ce serait trop prétentieux de pouvoir le dire.»

Adrien l'emporte facile. Il va être dur à battre quand même.

L'épreuve est finie et on a mangé deux tablettes de chocolat. Pas merci Alexandre Mazzia.

Dernière chance

Émission écourtée oblige, c'est déjà l'heure de la dernière chance, et on n'est absolument pas prêtes psychologiquement pour ce qui se prépare: Mory en dernière chance pour la cinquième fois, face à Martin ou Jean-Phi. Aucune issue ne sera bonne. C'est terrible.

Philippe Etchebest doit choisir entre les deux candidats de sa brigade, Martin et Jean-Phi, pour décider lequel des deux ira en dernière chance. Torture ultime, il détaille ses options devant les candidats, qui attendent patiemment de savoir s'ils vont se faire niquer ou pas:

Quand t'espères vraiment que le prof va pas appeler ton nom pour aller au tableau.

Mais forcément, c'est Martin qui est sauvé, ayant fait ses preuves de nombreuses fois dans le concours. Déso Jean-Phi, mais bon t'as fait que trois épreuves et demie.

Pas amer, Jean-Phi lance même à Mory un «que le meilleur gagne, mon pote». On fond.

En parlant d'amertume, le thème du jour sera les agrumes, une délicieuse idée puisque comme on n'a pas vu la lumière du jour depuis cinq semaines, les oranges sont notre seule source de vitamines en ce moment.

Mory décide de se lancer dans une préparation de couteaux agrémentés d'une sauce et d'une crème aux agrumes. C'est toujours un plaisir de regarder le candidat cuisiner et de l'entendre parler de ses plats: on sent que tout est hyper réfléchi et équilibré, et qu'il n'a jamais une once d'hésitation. Bref, on aimerait tellement que Mory cuisine pour nous pendant la quarantaine.

Comme Mory aime bien faire tout à l'envers, il décide de mettre l'amertume au cœur de son plat (alors qu'en face, Jean-Phi est en train de se demander comment supprimer le côté amer des agrumes). On apprend aussi un fun fact grâce au professeur Mory: la partie blanche de l'agrume ça s'appelle le ziste!! Ré-ziste Mory!!!!! Prouve que tu ex-ziste!!!!!! (Ok on sort).

Pour contrebalancer l'amertume de son plat, Mory annonce qu'il va faire «un sirop très chargé en sucre»:

Ah oui quand même.

Résultat: «Cette crème c'est vraiment un concentré d'amertume, bah moi je voulais de l'amertume.» Ah bah parfait Mory. C'est un peu comme quand tu dis: «Ouais, mon mec est moche, mais moi je m'attache pas au physique.»

Et pour aller encore plus loin dans l'~audace~, Mory cuisine avec TOUTES ses plaques allumées.

Mory: Tokyo Drift.

Jean-Phi, de son côté, fait aussi des fruits de mer: des supions au piment d'espelette avec une marmelade d'agrumes. Si l'association de base est un peu la même, sa recette a l'air plus classique, surtout sans la volonté d'exacerber l'amertume du fruit. On le sent mal pour lui. Et lui aussi a l'air de mal le sentir:

L'astuce Top Chef de la semaine: si vous êtes en rupture de sel, faites un peu de cardio au dessus de votre plat.

Le problème de l'assiette de Jean-Phi, c'est qu'au dressage, ça ressemble à un plat de supions avec trois petits points d'agrumes autour. Or, «il faut que ça pue l'agrume». Oups. Le candidat décide donc de rajouter à la dernière minute des chips de citron vert… mais les fait cramer.

Toujours aussi volontaire, il choisit de quand même les mettre dans l'assiette parce que:

Quand tu cites Harry Potter dans ta disserte de philo au bac.

Bon. Que le ciel soit avec toi Jean-Phi.

Vient l'heure de la dégustation, et ce sont les seules minutes qu'on aura avec Michel ce soir. On a du mal à supporter cette pénurie supplémentaire, mais on savoure le peu de temps qu'on a avec lui comme on savoure chaque feuille de PQ.

L'assiette de Mory est sublime et remporte de beaux compliments, c'est donc lui qui reste, sans trop de surprise. Le candidat vient de survivre à sa cinquième dernière chance!!!! Une vraie source d'inspiration alors qu'on tente de survivre à notre cinquième semaine de confinement.

Quant à Jean-Phi… Pauvre Jean-Phi. On l'a à peine connu, mais on est heureuses d'avoir pu passer deux épisodes de plus avec lui.

Enthousiaste jusqu'au bout, Jean-Phi se hype tout seul avant de partir:

En fait c'était lui le vrai candidat solitaire, pas Justine.

La semaine prochaine

Ok, cet épisode raccourci était relativement sympa, mais le meilleur moment arrive à la toute fin, avec la preview de la semaine prochaine. Parce que OUI. ÇA Y EST. La semaine prochaine, c'est ENFIN L'ÉPREUVE DES RESTAURANTS!!!!!!!!!!!!!!!! YES. Merci Top Chef. Des larmes de joie coulent sur nos joues, on se sent aussi revigorées que lors de nos quinze minutes de marche du 7 avril dernier.

ET EN PLUS Y AURA JUSTINE. PUTAIN MAIS MERCI MON DIEU ON VA PLEURER.

ET L'ÉPREUVE SERA JUGÉE PAR FRANÇOIS RÉGIS GAUDRY LE BG mais qu'est-ce qu'on a fait pour mériter tant de bonté?! La semaine prochaine, c'est le bingo de la culotte. Et c'est pas fini: on devine aussi dans les extraits qu'il Y AURA GIANMARCO!!!!!! Notre cœur va exploser là.

Par contre, on a un peu peur de voir ce que Mallou et Davou vont faire pour la déco, vu leur affection pour l'appropriation culturelle. Quant à Mory, apparemment il veut faire une déco «post-apocalyptique». TRIGGERED.

La preview se termine avec quelques secondes de Diego, qui nous a un peu manqué cette semaine. Et même dans une émission sans Diego, les monteurs arrivent à nous glisser deux «vamos» de dernière minute, franchement respect les mecs.

En vrac

– Notre premier rencard post-confinement avec un masque, des gants chirurgicaux et un teint très «peuple des égouts»:

– «Top Chef faut prendre en compte le facteur fatigue, ça on s'en rend pas compte quand on est assis devant la télé sur son canapé.» Hé Jean-Phi, qui es-tu pour nous juger?

– La réaction d'Etchebest qui goûte le piment: actor's studio.

– Pairet: «La semaine dernière, la boîte noire nous a pas réussi, mais cette semaine c'est la boîte de chocolats.» Bon, l'heure est grave. Qui écrit les blagues des chef·fes? Dénoncez-vous.

– Si vous avez pas de poêle chez vous, faites comme Adrien:

– Est-ce que vous aussi vous versez une larme à chaque fois que vous voyez Justine dans le générique au début?

– Quand t'es bien contente d'avoir acheté un vibro avant le confinement:

– On nous a signalé sur Twitter qu'on pouvait dire aussi bien trompettes de la mort que trompettes des maures, toutes nos excuses à David.

– Quand t'attaques ta dernière tablette de chocolat à pâtisser et que tu sais qu'ils sont en rupture de stock au Carrefour Market:

«Top Chef» 2020, les récaps
«Top Chef» saison 11, épisode 9: le récap en GIF, en acceng du Sud et en quarantaine

Épisode 9

«Top Chef» saison 11, épisode 9: le récap en GIF, en acceng du Sud et en quarantaine

«Top Chef» saison 11, épisode 11: le récap en GIF, en acceng du Sud et en quarantaine

Épisode 11

«Top Chef» saison 11, épisode 11: le récap en GIF, en acceng du Sud et en quarantaine

Newsletters

Forcer les enfants difficiles à manger est contre-productif

Forcer les enfants difficiles à manger est contre-productif

Mieux vaut les laisser découvrir leurs goûts et éviter le chantage.

Pourquoi les restaurants nous manquent tant à l'ère du Covid-19

Pourquoi les restaurants nous manquent tant à l'ère du Covid-19

Ce lieu a été créé pour disposer d'un lieu de rendez-vous. À nous de faire en sorte de continuer à y aller sans nous mettre en danger.

Des plats de chefs, certains étoilés, à emporter ou se faire livrer

Des plats de chefs, certains étoilés, à emporter ou se faire livrer

Alain Ducasse, Guy Savoy, Michel Sarran et Stéphanie Le Quellec vous régalent même portes fermées.

Newsletters