tous les podcasts

La playlist de Julie Marcelline Pujol


Julie Marcelline Pujol

L'autrice du podcast «Nude» fait son portrait chinois en podcasts sur Slate Audio.

La playlist de Julie Marcelline Pujol

Contrairement à la télé que je ne regarde plus depuis que j'en ai fait mon métier, je suis une dévoreuse compulsive de podcasts. Ils me suivent sur mes trajets, lorsque je cuisine ou quand je me brosse les dents, et bien sûr en vacances! Dès que j'en ai la possibilité, je greffe des écouteurs à mes oreilles. J'aime les récits de vie et les documentaires, plonger l'espace d'un instant dans des histoires vraies qui me questionnent et qui m'émeuvent. Si je devais faire mon portrait chinois sous forme de podcasts, je serais:

Transfert: «Jusqu'où peut-on aller pour devenir ami avec ses voisins?»
Le tout premier que j'ai écouté et qui m'a révélé le monde fascinant des podcasts. Je me souviens l'avoir écouté d'une traite, comme on ne parvient pas à lâcher un bouquin haletant.

Travail soigné: «François Simon, critique gastronomique»
Un portrait fin et savoureux du métier que je voulais faire petite!

Mamie dans les orties: «Dora – Ode à la joie»
Car j'aimais follement la mienne et qu'on ne les écoute pas assez. Dans ce portrait poignant, Dora raconte sa déportation à Auschwitz.

La Veillée: «Bernard Werber»
Car c'est lui qui m'a fait découvrir, ado, le plaisir de la lecture. J'ai adoré entendre l'auteur nous raconter un épisode incroyable de sa vie.

Post-Scriptum: «Chère(s) voix»
Car je suis ultra sensible aux voix. Et j'ai le sentiment que cet épisode incarne toute la sensibilité que peut véhiculer un beau témoignage.

Substance: «Luis, lumière sur le tard»
Une intrigante et captivante odyssée de vie d'un homme bien rangé qui décide d'essayer toutes les drogues. Je rêve depuis longtemps de réaliser une série consacrée à la face cachée de l'héroïne et autres drogues que l'on voit dans les films, et qui se cachent parfois là où on ne les attend pas, ou chez nos proches sans qu'on le soupçonne.

Fenêtre sur cour: «Ce que l'on ne dit pas»
Passionnantes et touchantes réflexions d'une chroniqueuse judiciaire. Parce que j'aime connaître l'envers du décor.

Et enfin Vénus s'épilait-elle la chatte? «Picasso, séparer l'homme de l'artiste»
Il résume pour moi l'expérience que nous apportent les podcasts. En ressortir bousculée et grandie d'avoir entendu quelque chose qu'on n'avait jamais entendu et qu'on n'entendra nulle part ailleurs.

J'espère que cette sélection vous plaira!