tous les podcasts

La playlist pour s'éduquer sur les identités LGBT+


Matilde Meslin

Une playlist à envoyer aux oncles homophobes et aux amis maladroits.

La playlist pour s'éduquer sur les identités LGBT+
Christian Lue via Unsplash

Trop souvent invisibilisés, les récits LGBT+ ont trouvé dans le podcast un lieu d'expression à part entière. Certains ont une vocation pédagogique à destination des personnes hétérosexuelles et/ou cisgenres. C'est le cas de la série «Le sigle LGBTQIA+» diffusé dans le podcast Vulgaire de Marine Baousson. À chaque lettre du sigle son épisode, pour expliquer ce que sont le lesbianisme, la bisexualité ou encore l'asexualité. Derrière le micro, une personne concernée par l'identité en question, pour en parle au plus près. L'intersexuation est donc décrite par Swann, personne intersexe, et la transidentité par l'acteur trans Océan.

Thomas Messias est cisgenre. Pourtant, il aborde également la question de la transidentité dans un épisode de Mansplaining. Il y est question de Seahorse, un documentaire sur un homme trans qui tombe enceint. Dans Post-Scriptum, un couple gay relate, lui aussi, son parcours vers la paternité via un processus d'adoption. Un récit poignant, qui laisse transparaître les cicatrices laissées par les manifestations contre le mariage et l'adoption pour les couples de même sexe, au début des années 2010. À l'époque, nombre de personnes homosexuelles avaient été touchées par le discours de Christiane Taubira, alors garde des Sceaux. C'est le cas d'Emmanuelle, qui vivait mal l'homosexualité de son fils jusqu'à ce qu'elle entende cette prise de parole, comme elle le raconte dans Transfert.

À lire sur le même sujet: «Heartstopper», une façon moderne de raconter le vécu des personnes LGBT+

Malgré l'avancée de leurs droits en France –contrairement à d'autres pays, comme l'évoquent Fabien Randrianarisoa et Nicolas Poincaré dans Expliquez-nous le monde–, les personnes LGBT+ subissent encore insultes, remarques et agressions en tout genre. Il suffit d'écouter YESSS pour s'en rendre compte et comprendre comment les victimes se défendent face à ces agressions du quotidien. La plus courante? Sûrement les insultes homophobes, comme «enculé» ou «pédé». Dans Camille, la journaliste Camille Regache et le sociologue Sébastien Chauvin expliquent en quoi ces insultes sont bel et bien homophobes et pourquoi il n'est plus acceptable, en 2022, d'en faire usage –même «pour rire».

Autant de podcasts qui nous aident à mesurer le chemin qu'il reste à parcourir avant de vivre dans un monde plus tolérant.