tous les podcasts

Le monde devant soi

Le jour où la démocratie américaine a vacillé


temps d’écoute : 29 min

Le jour où la démocratie américaine a vacillé

Le 6 janvier, la Chambre des représentants et le Sénat se sont réunis pour la certification de l'élection de Joe Biden à la présidence des États-Unis. Normalement, c'est une formalité. Mais cette fois, une partie des Républicains, tout en sachant que cela ne servirait à rien, a tenté de ralentir le processus, en contestant certains résultats. Le jour même, quelques heures avant la réunion, Donald Trump a tenu un discours dans lequel il fait ce qu'il fait depuis le 3 novembre: mobiliser les plus extrêmes de ses partisans en dénonçant des élections volées.

Ainsi, pendant que les parlementaires travaillaient, des dizaines de militants sont entrés au Capitole, jusque dans le bureau de la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, et ont investi l'hémicycle. Bilan: cinq morts, dont un policier, des dizaines de blessés, un pays sous le choc, des ministres qui démissionnent, et un Trump isolé qui a dû se résoudre à appeler au calme, et donc à lâcher ses partisans.

Retour sur cette folle journée dans Le Monde devant soi, le podcast hebdomadaire d'actualité internationale présenté par Christophe Carron, avec Jean-Marie Colombani, directeur de la publication de Slate.fr, et Alain Frachon, éditorialiste au Monde spécialisé dans les questions internationales.

Si vous aimez Le Monde devant soi, pensez à l'exprimer en nous donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous et en laissant vos commentaires sur les réseaux sociaux.

Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.

Musique: «Believer (Saeptem LMDS MiniEdit)», Silent Partner Montage et réalisation: Aurélie Rodrigues Photo: Saul Loeb / AFP