France

Assassinat de militaires: l'arme de Montauban était-elle la même qu'à Toulouse?

Temps de lecture : 2 min

D'après France Info, l'arme qui a servi à tuer deux militaires et à en blesser grièvement un troisième hier jeudi 15 mars à Montauban était la même que celle utilisée pour tuer un autre soldat le dimanche précédent à Toulouse.

Une arme à feu de calibre 11.43 selon les expertises balistiques, précise la radio.

Comme l'explique LeMonde.fr, les enquêteurs n'établissent pas encore de lien entre les deux assassinats et disent explorer toutes les pistes, y compris la piste terroriste. Néanmoins, ils se posent «des questions sérieuses», en raison de «ressemblances, ne serait-ce que par la qualité des victimes», a indiqué le procureur de Toulouse Michel Valet.

France Info note qu'en plus de l'arme, le mode opératoire était le même dans les deux cas: un homme en scooter qui abat ses victimes à bout portant avant de repartir sur son scooter.

Seule différence entre les deux affaires: les trois soldats de Montauban étaient en tenue militaire, à côté d'un distributeur de billets, tandis que celui de Toulouse était en civil. Les premiers appartiennent au 17e régiment du génie parachutiste (RGP), spécialisé notamment dans le déminage et le combat urbain et déployé en Afghanistan, au Liban ou en ex-Yougoslavie, tandis que celui de Toulouse était en membre du 1er régiment du train parachutiste de Francazal.

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters