Monde

Confusion sur les causes de l'accident de car en Suisse

Temps de lecture : 2 min

Les causes de l'accident de car belge qui a tué 28 personnes dont 22 enfants et blessé 24 autres enfants mardi 13 mars au soir au sud de la Suisse restent confuses ce jeudi en fin d'après-midi.

Selon les journaux néerlandais Het Laatste Nieuws et Aargauer Zeitung, les enfants blessés ont dit que le chauffeur de l'autocar essayait de mettre un DVD dans le lecteur du car au moment du crash.

Lalibre.be précise qu'un porte-parole de la police suisse parle de spéculation, soulignant que les images vidéo du tunnel ne montrent pas un tel mouvement de la part du chauffeur.

Wilfried Van Herbruggen, en charge de l'organisme qui gère les classes de neige dans l'enseignement catholique flamand, a dit à Twizz Radio que c'était l'un des professeurs qui aurait tenté d'insérer le DVD.

«Il reste encore beaucoup de questions sur les causes de l'accident», a-t-il reconnu ce jeudi matin. L'autocar roulait notamment bien en dessous de la limite de vitesse (50-70 km/h, pour un maximum autorisé de 100).

Slate.fr

Newsletters

En Australie, une loi datant de 1984 autorise les écoles religieuses à virer ou refuser des employés ou des élèves LGBT

En Australie, une loi datant de 1984 autorise les écoles religieuses à virer ou refuser des employés ou des élèves LGBT

Un récent rapport du Gouvernement vise à remettre au goût du jour cet Acte sur la discrimination sexuelle, toujours en vigueur.

De nouvelles publicités pro-Brexit sur Facebook, financées par un mystérieux site d'«informations»

De nouvelles publicités pro-Brexit sur Facebook, financées par un mystérieux site d'«informations»

Ces publicités invitent les utilisateurs à écrire à leurs députés afin de les inciter à rejeter le plan Chequers, qui régule les futures relations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne.

Les fausses statistiques de Facebook sur les vidéos ont causé des centaines de licenciements

Les fausses statistiques de Facebook sur les vidéos ont causé des centaines de licenciements

Des journalistes de The Atlantic estiment que plus de 350 journalistes ont perdu leur emploi en partie en raison des statistiques données par Facebook.

Newsletters