Monde

La mystérieuse larme de victoire de Vladimir Poutine

Temps de lecture : 2 min

Un leader politique qui pleure après une victoire, c'est plutôt rare, mais quand il s'agit de Vladimir Poutine, c'est carrément un évènement.

L'AFP s'interroge sur la larme qui a coulé sur la joue du dirigeant russe après son élection à la présidence, samedi 4 mars: si lui a affirmé que les larmes «étaient vraies, mais vraies à cause du vent», ses opposants ont ironisé sur cette explication. «Vova, Moscou ne croit pas aux larmes», a twitté le blogueur Slavik Zehner, en référence au titre d'un célèbre film soviétique, tandis que l'opposant Alexeï Navalny a ironisé lors d'une interview à la télévision indépendante Dojd:

«Aujourd'hui, notre leader avait une vraie raison de pleurer. Il a regardé autour de lui et a dit: "Mon dieu, qu'ai-je donc fait?".»

En octobre dernier, nous avions consacré un article au phénomène des politiques qui pleurent, mais l'entrée de Poutine le chasseur et le sportif de l'extrême dans cette catégorie était plutôt inattendue.

Slate.fr

Newsletters

En Hongrie, les progressistes et l'extrême droite repentie ont affaibli ensemble Orbán

En Hongrie, les progressistes et l'extrême droite repentie ont affaibli ensemble Orbán

L'opposition a conquis plusieurs grandes villes lors des municipales du 13 octobre grâce à une alliance baroque allant des socialistes aux ex-néonazis du Jobbik. Une idylle opportuniste et fragile.

Une Texane dédommagée après une fouille vaginale en pleine rue

Une Texane dédommagée après une fouille vaginale en pleine rue

Natalie Simms a remporté son procès contre la ville de San Antonio au Texas après qu'une détective lui a enlevé son tampon pendant un contrôle de routine.

Trump et les Kurdes, une trahison insensée

Trump et les Kurdes, une trahison insensée

Le président américain n'a pas seulement lâché les Kurdes: c'est son pays tout entier qu'il fait passer après ses propres intérêts.

Newsletters