France

Emplois fictifs: Chirac jugé coupable, condamné à deux ans de prison avec sursis

Temps de lecture : 2 min

Jacques Chirac a été déclaré coupable ce jeudi 15 décembre de «détournement de fonds publics» et d'«abus de confiance» dans un des volets de l'affaire des emplois présumés fictifs de la ville de Paris, et condamné à deux ans de prisons avec sursis. Ce volet porte sur 21 emplois rémunérés par la mairie de Paris au début des années 1990.

L'ancien président de la République a été relaxé des faits d'ingérence et de prise illégale d'intérêts pour un certain nombre d'autres emplois, précise Lemonde.fr qui suivait en direct le procès.

Le tribunal de Paris n'a pas suivi l'avis du Parquet, qui demandait la relaxe de l'ancien président de la République. Jacques Chirac n'a pas assisté au procès, qui s'est tenu du 5 au 23 septembre, en raison de problèmes de santé.

C'est la première condamnation d'un chef d'Etat français depuis celle de Philippe Pétain en 1945, note Reuters.

Newsletters

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

Newsletters