Monde

Le Canada se retire du protocole de Kyoto

Temps de lecture : 2 min

Le Canada se retire du protocole de Kyoto sur la réduction des gaz à effet de serre (GES), a annoncé le ministre canadien de l’Environnement, Peter Kent, à Ottawa. Il devient ainsi le premier pays à quitter le protocole, rapporte BBC News.

Il a justifié sa décision en arguant que Kyoto «ne fonctionnait pas» et que le pays serait obligé de verser des milliards de dollars de pénalités s’il restait signataire du protocole. En effet, le pays s’était engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre par rapport au niveau de 1990, mais elles n’ont fait qu’augmenter. Aussi le ministre canadien a-t-il pris le soin d’ajouter que les deux plus gros pays pollueurs de la planète –les Etats-Unis et la Chine– n’étaient pas signataires de Kyoto.

Le protocole de Kyoto a été adopté en 1997 et est rentré en vigueur en 2005. Il constitue le seul outil juridique contraignant pour limiter l’émission de gaz à effet de serre, et donc lutter contre le réchauffement climatique. Cependant, Peter Kent a précisé que la conférence sur le climat de Durban «représentait un chemin permettant d’avancer»

Slate.fr

Newsletters

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

La tension est montée d’un cran entre Ankara et Paris, à l’ombre du déploiement de forces spéciales françaises dans le Rojava et de l’appui diplomatique peu équivoque au projet d’autonomie territoriale kurde en Syrie.

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Vingt-cinq textes vieux de plusieurs siècles ont été transportés depuis le Mali, après avoir été cachés durant l'occupation djihadiste de Tombouctou, entre 2012 et 2013.

En Ouganda, une pénurie de médicaments met en danger les personnes séropositives (mais pas seulement)

En Ouganda, une pénurie de médicaments met en danger les personnes séropositives (mais pas seulement)

Depuis le début de l'année, le pays n'est plus approvisionné en Septrin, un traitement antirétroviral administré notamment aux personnes atteintes du Sida.

Newsletters