France

Affaire du Carlton de Lille: DSK bientôt entendu par la justice

Temps de lecture : 2 min

Après la publication de SMS échangés entre l'ancien patron du FMI et un entrepreneur de la région lilloise, Dominique Strauss-Kahn a demandé, via un communiqué envoyé par ses avocats, à être à nouveau entendu dans cette affaire de proxénétisme «le plus rapidement possible» et affirme être victime d'un «lynchage médiatique».

Ce n'est pas la première fois que l'ancien favori des sondages demande à être entendu par les enquêteurs qui instruisent le dossier de l'affaire du Carlton de Lille, dans laquelle 8 personnes ont déjà été mises en examen. «Il n'a pas été entendu, écrivent les avocats de DSK. Pendant ce temps, un véritable lynchage médiatique n'a cessé de s'amplifier, alimenté par des informations puisées dans des procès-verbaux et des pièces du dossier communiqués en temps réel à la presse et d'évidence soigneusement sélectionnés avec partialité», dénoncent-ils.

Pour eux, «ces révélations ne peuvent avoir pour origine que certains de ceux qui ont accès immédiatement et par profession à la procédure».

Selon des sources proches du dossier citées vendredi par l'AFP, DSK sera bientôt entendu, l'une d'elles estimant que cette audition pourrait intervenir "rapidement", l'autre "tôt ou tard".

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters