France

Pécresse: «L'UMP n'a pas eu de droit de réponse»

, mis à jour le 17.10.2011 à 11 h 56

La porte-parole du gouvernement apporte sa pierre à la riposte de l'UMP après le second tour de la primaire socialiste.

Invitée de l’émission Bourdin 2012 sur BFMTV, Valérie Pécresse, porte-parole du gouvernement, a déploré lundi 17 octobre que «l’UMP n’ait pas eu un temps de droit de réponse» lors de la primaire PS et regretté que celle-ci ait «engagé [Hollande] dans une spirale de promesses démagogiques».

Pour Valérie Pécresse, la primaire n’a «pas été un grand moment de pluralisme» parce qu’«on a entendu toute la journée le Parti socialiste parler de ses fausses solutions à la crise et on n’a pas eu le contre-point qui était la parole de l’UMP».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte