France

Copé: «Ce n'est pas le 10 mai 1981»

, mis à jour le 17.10.2011 à 11 h 32

Le secrétaire général de l'UMP estime que la primaire n'est pas un événement comparable à la victoire de François Mitterrand, soulignant que l'élection présidentielle a lieu en mai 2012.

Invité de Jean-Michel Apathie sur RTL lundi 17 octobre, Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP, s’est à nouveau exprimé sur la primaire socialiste qui a pris fin la veille avec la victoire de François Hollande. Il estime notamment que François Hollande est «quelqu’un qui a beaucoup de mal à prendre des décisions difficiles, […] qui vogue à tous les vents», avant d’ajouter:

«Je voudrais dire à nos auditeurs que malgré tout ce qu’ils ont pu voir à la télévision hier, ce n’était pas le 10 mai 1981, nous n’avons pas assisté à la victoire de la gauche. Nous avons assisté à l’épilogue de deux mois de la gauche parlant à la gauche.»

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte