France

Les cigarettes plus chères à partir de lundi

, mis à jour le 15.10.2011 à 14 h 49

Nouveau coup de bambou pour les fumeurs: le paquet de cigarettes augmente de 30 centimes.

6,20 euros le paquet de Marlboro, la marque la plus vendue en France. 5,70 euros le paquet de cigarettes le moins cher. Il devrait y avoir la queue ce week-end chez les buralistes: lundi, les cigarettes vont voir leur prix augmenter de 30 centimes d'euro. L'arrêté ministériel fixant les nouveaux tarifs du tabac est paru samedi au Journal Officiel. C'est la troisième année d'affilée que le prix du paquet s'alourdit d'une telle somme. La consommation, elle, ne baisse pas, ou peu.

Selon TF1, «les associations anti-tabac estiment que toute hausse inférieure à 10% n'a pas d'effet sur la consommation. L'office de prévention du tabagisme (OFT) ironise sur la hausse de lundi y voyant une "demande" de l'Etat "à la filière tabac de bien vouloir augmenter de plus de 100 millions ses profits".»

Cette hausse, qui avait été annoncée fin août par le Premier ministre François Fillon dans son plan anti-déficit, devrait en effet rapporter 90 millions à l'Etat d'ici la fin de l'année et 600 millions d'euros en 2012, avait-il expliqué. Sur les 30 centimes d'augmentation moyenne des paquets lundi, en vertu de l'arrêté daté du 3 octobre, 24 iront à l'Etat, 2,5 au buraliste et 3,5 aux fabricants. Une nouvelle hausse de 6% est programmée pour 2012, à une date non précisée, rapelle le Figaro.

Les buralistes et fabricants, eux, plaidaient pour une augmentation limitée., car, assurent-ils elle a un effet sur les ventes dans les bureaux de tabac, sans pour autant faire baisser la consommation. «Une hausse du prix des cigarettes incite les fumeurs à s'approvisionner à l'étranger ou après de revendeurs à la sauvette, écrit L'AF, via L'Express. Une étude des Douanes estime que 20% des cigarettes fumées en France ne sont pas achetées dans le réseau des buralistes, mais en fraude (5%) ou légalement (15%) dans les pays européens limitrophes (Belgique et Espagne) où le paquet se vend jusqu'à 30% moins cher.»

Un rapport parlementaire, remis début octobre à la ministre du Budget, recommande de «faire converger les prix des tabacs en France et dans les Etats voisins», mais aussi «d'engager une réflexion sur la fiscalité des tabacs à rouler» pour «contrecarrrer l'effet de substitution à chaque hausse du prix des cigarettes».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte