France

Courroye: «On veut me transformer en délinquant»

, mis à jour le 01.10.2011 à 9 h 59

Le procureur de Nanterre dénonce une «malveillance manifeste» à son égard dans l'affaire des «fadettes».

Convoqué fin octobre par la justice en vue d'une possible mise en examen dans l'affaire des «fadettes», le procureur de Nanterre Philippe Courroye accorde une interview au Figaro où il conteste la recevabilité de la plainte du Monde et dénonce une «malveillance manifeste» à son égard. Il confirme aussi implicitement qu'il n'a pas renoncé au poste de procureur de Paris.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte