France

Jean-Noël Guerini lâche son frère

, mis à jour le 14.09.2011 à 10 h 06

Selon le Canard, le président du Conseil général des Bouches-du-Rhône aurait désavoué son frère devant le juge lors d'une audition préalable à sa mise en examen pour association de malfaiteurs.

Dans sa livraison hebdomadaire, le quotidien satirique (non disponible en ligne) raconte l'audition de l'ancien patron de la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône: Jean-Noël Guérini aurait condamné son frère pour «ses fantaisies téléphoniques», «ses initiatives», ses «façons d'être» ainsi que ses «comportements intrusifs» dans les affaires du Conseil général des Bouches-du-Rhône.

A lire sur le Figaro.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte